Le lionceau de Khenchela
12 août, 2013, 13:00
Classé dans : Page principale

 Le lionceau de Khenchela article-22135-boud-150x96

c’était un samedi 12 novembre 2011, en amical face à nos historiques voisins tunisiens, une lumière était venue éclairer notre esprit brûlant d’impatience en ces temps de cycle nouveau, escomptant l’étoile prodigue et prodigieuse à la fois, tant attendue par le peuple vert, blanc, rouge…  sur le terrain « historique » de Blida.

Les fins connaisseurs le savaient déjà, quant aux superstitieux, ils peuvent ravaler leur fausse croyance, puisque nous savons bien que ce sont les actes concrets et temporels qui sont « révélateurs » de la présente vérité, et non les paroles vertigineuses qui n’en sont les garantes.

Il se prénomme Ryad, paisible comme son apparent jeu de pied, retrouvé pour le triste cafardeux et démontré pour les douteux, qui faisait du footballeur algérien d’antan sa particularité, donnant au fennec toute son authentique identité.

Boudebouz de nom de famille et d’artiste sans les dissocier, tellement les syllabes sont agréables à prononcer et ont pris de court les quelques créatifs de complément, nul besoin.

les dribbles fabuleux suivis de passes courtes et bien dosées s’unissent à lui cacheter sans répit le passeport vert donnant lieu à une véritable reconnaissance de l’enfant légitime en cette période de débat                   « géo-politico-sociale ».

Que dire de plus si ce n’est que la beauté du jeu à « l’algérienne » renaît de ses cendres en l’admirant, en pensant forcément, aux Betrouni, Assad.. et quelques autres ailiers qui ont « twisté » notre style pendant des années et qui doivent aujourd’hui se dire enfin que voilà, les gênes de l’espoir fleurissent de nouveau, avec ce jeune talent pur et mûr.

La colombe des Aurès nous a fait parvenir là, après 50 années de latitude, la graine miracle dont aucun parapente ne pourrait rattraper, tellement le « GMT » s’en retrouve déboussolé.

C’est les retrouvailles et les réconciliations entre les nostalgiques de l’antilope Algéroise que notre cher Ryad, a peut-être ressuscités ce soir-là..

Lui souhaitant une destination à la hauteur de ses ambitions et digne de son talent, en espèrant qu’il puisse retrouver bientôt « inchallah » le contingent national.

Merci l’artiste !

 » Farid TALEB « 


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

electrotouka |
Ju-Jitsu Combat |
BODYSURF GV |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sport news
| TST LÉZARDRIEUX
| Avec footlook, vivez le mon...